ven.

26

janv.

2018

Au revoir La Chapelle !

En ce dernier jour à La Chapelle d'Abondance, les élèves ont pris la direction du musée du fromage Abondance, pour une visite riche en informations et découvertes sur ce joli bout de Haute-Savoie. La visite a débuté par un rappel sur les deux versants (adret et ubac), leur végétation, les animaux y résidant et l’action de l’homme sur ces versants et notamment l’adret. Une maquette du Val d’Abondance nous a ensuite permis de bien nous représenter ce territoire, son relief, le lit de la Dranse d’Abondance, ses communes et sa frontière avec la Suisse. S’en est suivie une description en détail de la race d’abondance, la vache à l’origine du fromage du même nom. Un détail anatomique nous a frappé: cette vache ‘’porte’’ des lunettes, deux ronds de couleur autour des yeux, en guise de protection contre les infections. Après l’observation d’une reconstitution de l’intérieur d’un chalet du début du XIXème siècle, la présentation des différentes étapes de la confection du fromage abondance et le passage devant une salle d’affinage pouvant contenir 3000 fromages, nous avons terminé ce temps par une dégustation du fromage que notre guide nous a proposé d'évaluer, tels des guides culinaires.

Au retour à l'hébergement, les élèves se sont rassemblés dans une des deux salles de classe afin d'écouter la très attendue lecture des commentaires du blog. Vos messages ont durant près de 40 minutes été transmis à leurs destinataires. Du baume au cœur avant les retrouvailles ! 

En début d'après-midi, autre moment très attendu: l'achat de souvenirs. Direction la boutique Rappes Sports dans laquelle le bon goût et le kitsch se côtoient allègrement pour pouvoir satisfaire tous les goûts. Le plus dur restant de faire son choix, et le encore plus dur restant de ne pas dépasser le budget alloué par les 20€ d'argent de poche. Tous les élèves ont relevé avec brio l'exercice, même si les professeurs étaient parfois un bon appuis pour réussir cet exercice de calcul mental. Même ceux qui ne lèvent jamais le doigt en classe ont bizarrement su participer aujourd'hui...  

''Hey Hervé, j'ai pris un carnet avec un lynx pour papa car il adore les lynx !''

''Ah, ben moi, Léna j'ai pris la même chose, c'est rigolo, mais pas pour mon père, pour mon fils; il n'y a pas d'âge pour aimer les lynx...''

PS: merci de feindre la surprise Rénald...

Après un retour à l'hébergement par les chemins enneigés, les élèves ont à nouveau gagné l'une des salles des classes pour jouer à un quiz, concocté en équipes, par leurs soins. Enjeu pour les vainqueurs: plein de bonbons parmi ceux restant à partager et pour les perdants, plein de bonbons... Pas de jaloux. À la montagne, tout le monde gagne !

Enfin, pour finir en apothéose, la remise des insignes a eu lieu à 17h30.

Au palmarès 2018:

- 1 ourson;

- 22 flocons;

- 2 1ères étoiles;

- 2 2èmes étoiles;

- 4 3èmes étoiles;

- 1 2nd degré (Marina).

Bravo à tous !

Après cette belle cérémonie, nous avons traîné au magnifique apéro organisé par les accompagnateurs (#saucisson+fromage+blancdesavoie) puis nous avons sauté dans le car à 19h30.

 

Samedi, les quelques élèves réveillés à 5h00 ont dit au revoir à notre chauffeur JR, qui a passé le relais à Arnaud à la hauteur de Tours. Tout le monde a émergé tranquillement jusqu'au petit-déjeuner pris à Pontchâteau, peu après Nantes, à 8h15. À en juger les mines fatiguées, vos enfants (et vos femmes ou vos maris accompagnateurs) devraient bien dormir ce week-end ;)

Nous avons repris la route à 9h00 et évaluons notre arrivée à Plomodiern peu avant midi. Et pour l'instant, du côté est de la Bretagne, il fait beau...

FIN

##############################################################

J'en profite pour vous adresser à nouveau mes remerciements (associé à Marina et Anny) pour votre participation active à ce blog par vos commentaires, qui nous ont permis d'entretenir un lien fort tout au long du séjour.

Nous sommes touchés par les nombreux témoignages de sympathie reçus et sommes heureux que vous ayez pris, en lisant quotidiennement ces pages, le même plaisir que nous, nous avons eu à vivre cette belle aventure avec vos enfants pendant 8 jours.

 

Merci Anny, pour le lourd travail de photos, pour ton aide à la réalisation de ce blog, pour ton imaginaire débordant qui associé à tes compétences sur ''Photoshop'' a permis de nombreux fous rires le soir.

 

Merci Yannick pour la qualité de ton accompagnement. Les élèves ont toujours le sourire à ton contact. Merci également de tolérer nos (mes) bêtises sur le blog ;)

 

Nous avons félicité ce matin vos enfants, à l'approche de Plomodiern, pour leur comportement très agréable durant tout le séjour. Je pense important de le faire à nouveau sur ce blog.

Bravo les enfants !

 

Nous adressons aussi personnellement nos remerciements à l'APEL (et plus largement à tous les parents d'élèves), qui par son dynamisme permet de monter un tel projet tous les deux ans.

 

Enfin, ils le savent, nos huit parents accompagnateurs, par leur efficacité, leur disponibilité permanente et leur bonne humeur constante ont fait que ce séjour a si bien fonctionné dans l'intendance, mais aussi dans la qualité de son ambiance. Je regrette que nos passages le soir dans votre ''salle de réunion'' furent trop éphémères, car à chaque fois nous faisions le plein de rires.

Merci Albert pour ta présence rassurante auprès de nos élèves.

Merci grandement à vous tous.

 

Merci à la Costa Nuova et la famille Cruz pour cet accueil 5 étoiles.

 

Merci aux transports Feillant et ses chauffeurs, JR et Arnaud, pour la qualité de la prestation fournie, et notamment les coups de main ponctuels de JR auprès du groupe durant le séjour.

 

Nous n'oublions pas nos collègues, Marie-France, Lydia, Marie-Claude et Delphine, qui ont donné du sens à ce projet auprès de leurs élèves, en les faisant suivre quotidiennement nos aventures.

 

Enfin, je conclus le blog comme je l'avais entamé, en adressant mes pensées à Josée.

 

 

Bon week-end à toutes et tous. Hervé

8 commentaires

jeu.

25

janv.

2018

Plus vite, plus haut, plus fort

Comme hier, les élèves étaient attendus à 8h40, non pas dans le car de JR, mais dans une des navettes de la vallée, spécialement affrétée pour se rendre sur le domaine de Breitaz (sur l'adret) afin de découvrir de nouvelles pistes, et donc de nouvelles sensations. La principale fut déjà de grimper dans les télécabines.

Une fois nos œufs déposés sans casse, à la différence des élèves un peu plus tard, ces derniers découvraient un paysage féerique, sous un grand ciel bleu. En effet Breitaz se trouve être le versant ensoleillé de la station. Quel bonheur de skier au soleil et non à l'ombre comme ces derniers jours !

Autres sensations pêle-mêle, le sommet du télésiège de Breitaz qui a permis aux élèves, après s'être relevés tellement son arrivée est rapide et périlleuse, de mettre le pied en Suisse et de pouvoir admirer le Mont-Blanc grâce au grand ciel bleu dégagé au-dessus de nos têtes


Au moment de quitter le domaine de Breitaz haut en couleurs, @nny a souhaité à nouveau immortaliser les élèves sous ce beau soleil...

En début d’après-midi, nous sommes allés visiter la fabrication de fromages de M. Mouthon. Voici, grâce aux informations distillés avec humour par notre hôte, et à ce que les enfants ont pu observer de sa réalisation en direct, leur compte-rendu quant aux étapes de fabrication du fromage abondance qui pour nous, c’est au menu tous les jours! M. Mouthon récupère le lait des vaches de race abondance (d’où le nom) à 38°. Il y ajoute, dans un chaudron, de la présure qui va accélérer le caillage. Après plusieurs opérations (tranche caillé, récupération du caillage avec l’étamine, dépose dans un moule de taille variable et passage sous le pressoir afin de donner sa forme et de la densité au fromage) et 100 jours d’affinage, son fromage est prêt à être consommé. Au terme de la visite, les petits ont pu déguster le fromage de M. Mouthon, et les adultes sa ''tisane froide''.

Il fallait néanmoins limiter les excès alimentaires car juste après la visite se profilait le seul moment stressant du séjour pour les élèves (hormis le coucher et tous les maux qu'il entraîne): l'examen de ski. De retour à Crêt Béni, où les élèves ont leurs repères, ceux-ci ont tout fait pour ne pas tomber de leurs skis, au risque de voir s'échapper le précieux insigne dont ils rêvent depuis quelques nuits, quelques jours, quelques semaines voire quelques mois pour certains.

Tout s'est bien déroulé, et c'est avec le sentiment du devoir accompli, et sans aucun regret quant à leur prestation mais plus quant aux fait de dire adieu aux pistes que les élèves ont ramassé tout leur matériel afin de le rapporter à l'hébergement. Verdict demain.

Un premier goût en somme de fin de séjour, confirmé par la préparation des valises et la rédaction des dernières cartes postales en fin d'après-midi.

Le soir, à la demande expresse de notre chauffeur JR, une raclette a été servie aux élèves. Lors de ce moment très convivial de nouveaux courriers ont été remis aux élèves, et tous ont souhaité faire un bisou à @nny à l'occasion de son 30ème anniversaire.


Le séjour touche à sa fin. Nous vous proposons de découvrir ici les différentes chambres, les tables du restaurant ainsi que les réactions des enfants à la réception de leurs courriers.

Demain: visite de la Maison du fromage, achat de souvenirs, promenade dans la station, lecture des commentaires du blog, remise des insignes et enfin départ vers Plomodiern vers 19h30... De quoi faire encore !

10 commentaires

mer.

24

janv.

2018

Quelque chose de la Suisse...

Le soleil a frappé à nouveau à nos portes ce matin à l’heure du réveil. Un réveil un peu plus rythmé que les autres matins lorsque nous nous rendons au petit-déjeuner en pyjama. JR nous avait prévenu hier soir à table: ‘’tout le monde dans le car à 8h40 !’’.

Ainsi, tout le monde s’est habillé ‘’normalement’’ à la tombée du lit (les combinaisons au repos aujourd’hui). Direction Thonon sur une route sans neige pour aller visiter l’Écomusée de la pêche, sous le son de feu Johnny Hallyday dont JR a décidé de ressortir les CD. Ah que bonjour l’ambiance !

Sur place, comme au musée de la Vieille Douane lundi, les CM1 ont fait équipe avec les 4 CE2 et CM2 de Loctudy et les CM2 avec les 7 CP et CE1, cadets du séjour.

Là, les groupes constitués, les élèves ont reçu un flot d’informations que seules nos notes permettent le souvenir. Le Léman a un périmètre de 162 km, il ne gèle jamais, sa profondeur au point le plus important est égale à la hauteur de la tour Eiffel, des oiseaux migrateurs tels que le milan noir ou les sternes y posent leurs valises, d’autres y résident à l’année (cygne, mouette rieuse, héron cendré, goéland…), les 23 espèces de poissons qui y vivent sont spécifiques à l’eau douce (comme le brochet, prédateur du lac, qui a 700 dents et peut mesurer jusqu’à 1,30 m), la fera est le poisson le plus pêché (75% des prises) mais n’est pas le seul poisson noble qu’on y pêche au grand dam des perches (15% des prises), de l’omble chevalier ou de la truite…Si vous souhaitez acheter au bord du Léman, vous saurez près de quoi vous mettrez les pieds comme cela. La visite fut terminée après que les élèves aient visité une guérite typique de pêcheurs dans laquelle ils ont pu tout d’abord faire connaissance avec l’écrevisse californienne, autre habitante du lac, puis mesurer dans un second temps l’évolution radicale du matériel de pêche en plusieurs décennies.

Sortis du musée, nous avons choisi d’avaler notre pique-nique devant ce Léman découvert durant plus d’une heure au sein des guérites.

Après ce sandwich partagé à moitié avec les mouettes (qui doivent accuser le coup ce soir comme un CM une nuit post- fondue savoyarde) nous avons embarqué sur un bateau de la Compagnie Genevoise de Navigation en direction de Lausanne.

Sans trop se le figurer, les élèves ont posé le pied à l’étranger, en Suisse, après avoir traversé un Léman d’huile. Nous avons rejoint le flamboyant Musée Olympique qui surplombe le lac.

Après une balade par le jardin du musée, nous avons pénétré dans l’enceinte pour participer à une visite '’coachée’’ d’1h30 qui nous a emmenés en Corée du Sud, à l’occasion des Jeux Olympiques d’hiver de PyeongChang 2018, nous permettant d’en savoir plus sur ce pays encore méconnu. Au cours de la visite des expositions, les élèves ont fait connaissance avec certains aspects de la culture coréenne. Ils se sont familiarisés également avec l’identité visuelle des JO de PyeongChang 2018, comme la torche, la mascotte ou les médailles. En atelier, qui permet de recentrer sur le discours des élèves, ceux-ci sont revenus sur l’universalité des cinq anneaux et la prise en compte de la diversité. Grâce à des modules interactifs, ils ont exploré ces notions avec des exemples tirés de leur quotidien parce que les JO sont plus que des compétitions sportives : ils sont universels et incarnent des valeurs d’excellence, d’amitié et de respect. Si l’édition des Jeux en Asie leur a permis d’appréhender une autre culture, le travail en atelier a aisé à explorer leur rapport à la différence de manière générale et dans leur vie de tous les jours.

Au terme de cette visite coachée, et après un goûter avalé autour de la flamme olympique, les enfants ont constitué des groupes de 4 et rejoint le parent de leur choix pour visiter l’exposition permanente du musée, riche en trésors olympiques (matériel, maillots, torches, médailles…) ainsi que pour se rendre dans la grande salle de jeu qui les avait fait saliver à la lecture du blog d’il y a 2 ans.

Nous avons repris le bateau en direction de Thonon à 18h30, après une partie de béret pour patienter sur l’embarcadère, puis sommes remontés jusqu’à l’hébergement au son de Johnny tout d’abord, puis après un ras-le-bol quasi général, au son des tubes des années 80, dans une ambiance proche du Ty Gwen, grâce à l’animation au micro de Yannick qui, épuisé à son arrivée à La Chapelle d’Abondance, a sauté sur le plat de tartiflette, ne laissant que des miettes aux gens de sa table.

Demain: ski sur l'adret le matin,visite de la fabrique de fromages de M. Mouthon et examen l'après-midi...

20 commentaires

mar.

23

janv.

2018

Here comes the sun !

 

Ce matin, 3ème jour de ski mais 4ème séance déjà.

Si la séance d'hier avait laissé les corps transis par le froid de la pluie de montagne, aujourd'hui c'est une toute autre atmosphère, ensoleillée et sans vent qui a permis aux désormais tous skieurs de se faire plaisir sur la neige.

Pour ne pas contrarier ce plaisir, quelques adultes de l'école se sont mis en retrait pour aller skier ensemble dans une humeur toute aussi joyeuse...

Tous ont retrouvé le sourire, et pour fêter cela, tous sont passés par le studio en plein air d'@nny pour un shooting dont le résultat sera à déposer sur la hotte de la cuisine ou au-dessus de la cheminée.

L'après-midi, comme hier, les ateliers cartes postales se sont déroulés en début et fin d'après-midi. Nous pouvons vous assurer qu'une très grosse majorité du courrier sera déposé à la poste de Thonon demain matin.

Pour s'aérer les méninges entre deux cartes, les élèves ont regagné le pied du Crêt Béni pour partir en sortie raquettes sur l'ubac.

En 3 groupes, les enfants ont, sans relâche, guetté la présence de daims, cerfs, chevreuils ou encore d'écureuils mais sans succès. A défaut, ils se sont passionnés pour l'histoire de la raquette, ont découvert la différence entre épicéa et sapin et les notions d'adret et d'ubac, mais ont aussi, simplement, profité du magnifique panorama offert par l'endroit sous un soleil trop discret jusqu'à présent.

Après avoir pris pas mal de hauteur, les élèves sont redescendus non pas par les chemins balisés mais par un toboggan naturel tracé dans une pente raide se terminant dans un champ recouvert de 80 cm de neige. Rigolade garantie !

Et maintenant, pour que vous puissiez profiter en partie de ce qui s'est offert à nos yeux cette après-midi, parcourez ces très belles photos prises pour la plupart par @nny et parfois annotées, et là, à chaque fois par elle, c'est certain...

Demain: visite de l'Écomusée de la pêche à Thonon, traversée du Leman et visite du musée Olympique de Lausanne (Suisse)

7 commentaires

lun.

22

janv.

2018

Dépaysement relatif

Les echos de la météo bretonne du week-end ont raisonné sur les parois du Mont de Grange depuis tôt dans la nuit. Ce sont de véritables cordes qui ont couvert le son des cloches de notre voisine la chapelle à 7h30, et qui ont mis la Dranse en transe.

Aussi, les conditions de ski offertes par la station se limitaient à quelques tire-fesses et télésièges ouverts. Rien de dérangeant pour nos débutants qui n'ont pas encore le niveau pour prendre plus d'altitude car le premier télésiège c'est déjà toute une aventure !

Plus handicapant pour le groupe des skieurs, qui en a donc profité pour perfectionner les bases, et notamment slaloms et virages en compagnie de Marina et de Yannick sur la minus piste verte du ''Bamby'' pour minus (bonjour les CE2, j'espère que vous êtes sages...)

Et les bases ça semble parfois si facile qu'on en oublie que tractée par le tire-fesses il faut tenir la perche Elise, au risque de partir en mission commando à travers la poudreuse pour rejoindre le groupe!

Et Yannick dans tout ça ? Ce n'est même plus marrant car une chute de Yannick cette année, pour sa deuxième expérience sur des skis, c'est aussi rare qu'un sourire sur le visage de Christine, la monitrice du groupe des CM1 débutants (''Je ne suis pas contente. Il y en a tout de même 6 qui sont tombés au tire-fesses Monsieur, alors que je leur ai dit de rester debout''...) Vu comme cela, en effet le ski c'est tout bête...

Monsieur l'éducateur sportif, après révision des bases s'est permis de descendre sa première piste rouge sans aucune embûche. Ne s'improvise pas champion qui veut...

...CECI N'EST PAS UN PHOTO-MONTAGE... CECI N'EST PAS UN PHOTO-MONTAGE... CECI N'EST PAS UN PHOTO-MONTAGE...

La matinée de ski s'est terminée par une course effrénée des deux groupes débutants, déjà à l'aise sur la piste des oursons, afin de rejoindre le bas des pistes à l'heure de la soupe.

Malheureusement, la pluie ne nous a quasiment pas quittés de la matinée, si bien que nous avons rejoint l'hébergement trempés comme des vaches d'Abondance. À l'heure où nous écrivons ces lignes les combinaisons sèchent toujours. Conséquence de tout cela, la visite de la station de Châtel au terme de la visite du musée de la Douane, qui devait consister à parcourir les rues à la recherche d'un bout de saucisson ou de fromage à déguster, a été purement et simplement annulée, remplacée par plus de temps de rédaction des cartes postales en début et fin d'après-midi.


 

Travail d'usine pour les CM1

Chez les CM2 les lettres destinées à Papy risquent d'arriver chez marraine

vu l'organisation de la table !


Entre ces deux moments de rédaction, les élèves ont visité en 2 groupes le musée de la Vieille Douane de Châtel: jeu de piste pour les CM1 et visite guidée pour les CM2.

Le centre d'interprétation aménagé dans l'ancien bureau des douanes de Châtel nous a invité à découvrir l'histoire de la contrebande dans les montagnes franco-suisses. Grâce à une exposition originale, nous avons suivi les aventures rocambolesques d'un binôme autrefois indissociable de la frontière : le douanier et le contrebandier qui, par attrait du gain ou du frisson, se livrait à ce commerce frauduleux.

En effet, convoitées par les randonneurs et skieurs au fil des saisons, les Portes du Soleil étaient autrefois le terrain d'action d'autres « sportifs »... A l'époque où tabac, sel, fromage ou café passaient clandestinement la frontière à travers les montagnes, contrebandiers et douaniers «gabelous» en embuscade se livraient à un véritable jeu du chat et de la souris. Grâce à une exposition haute en couleurs, ponctuée de savoureuses anecdotes, nous avons remonté le temps pour un voyage original dans l’histoire locale.

Un monde pittoresque et surprenant nous attendait ! Les enfants ont été guidés par Victor, un des derniers contrebandiers de Châtel. Un jeu de piste a été organisé pour les CM1. Les douaniers ont saisi le sac de Victor le contrebandier. Mais que contenait-il ? Munis de leur carnet de route, les jeunes enquêteurs sont partis à la recherche d'indices semés dans la Vieille Douane pour répondre aux énigmes. Ont-ils été plus malins que les « gabelous » ? Visiblement oui, car ils sont tous parvenus à découvrir le code qui leur a permis d'ouvrir le sac du contrebandier et de découvrir la marchandise s'y cachant.

Au terme de la visite, certains élèves ont indiqué à @nny une ressemblance certaine des personnages reconstituant une scène d'interrogatoire d'un contrebandier dans le poste du douanier avec les adultes qui les encadrent durant le séjour...

Une surprise est venue clore cette journée un peu spéciale pour Lise qui fêtait aujourd'hui son 11ème anniversaire, à la montagne: un énorme gâteau, dont nous avons eu les pires difficultés à arriver à bout tellement il était copieux ! 


Demain: ski le matin, sortie en raquettes et cartes postales l'après-midi.

11 commentaires

dim.

21

janv.

2018

Découvrons la montagne...

Premier réveil dans un paysage enneigé, mais pas sous la neige ! Après un petit-déjeuner où plusieurs se sont contentés de picorer (ils apprendront rapidement dans la matinée qu'il faut prendre des forces un jour de ski) c'est effectivement la pluie qui nous a suivis jusqu'au pied des pistes.

Là, nos trois moniteurs ont rassemblé leurs troupes: Christine et les CM1 débutants, Yoann et les CM2 débutants et enfin Benoît et les élèves ayant déjà skié.

Pour cette première séance, les débutants ont abandonné leurs bâtons pour se concentrer sur la technique du freinage. Mais pour apprendre, il faut partir d'un point haut, que vos petits ont rejoint à l'aide du téléski (ou tire-fesses, c'est plus imagé...) Hihi ! Aïe !



Le groupe des skieurs (ou "ayant déjà skié") a lui pris plus d'altitude à l'aide du télésiège et a pu admirer la vallée où nous résidons à travers les flocons bien présents en altitude et pu retrouver les sensations de la glisse et de la descente déjà découvertes en famille.

Aujourd'hui, et pour la première fois en classe de neige, étaient prévues 2 séances de ski entrecoupées d'un pique-nique. Celui-ci ne pouvant se faire sous la pluie, nous avons sauté dans une navette qui parcourt la vallée d'Abondance et ses stations, et qui nous a reconduis tout droit à la Costa Nuova pour cet en-cas salvateur, et pas seulement pour les passereaux du matin.

Yannick, terrassé par la faim après avoir couru toute la matinée après ses bâtons dans la poudreuse, et qui n'a, c'est surprenant, jamais fait de pique-nique de sa vie, était comme un enfant devant ses paquets de Noël !

Le temps pour certains de troquer les combinaisons humides du matin contre une nouvelle toute aussi flashie, et nous reprenions la route des pistes pour confirmer l'essai matinal. Les quelques appréhensions et volontés d'abandon des premières heures de la journée ont laissé la place aux sourires, aux premières sensations d'équilibre et de vitesse en ce début d'après-midi.

Essai transformé cette après-midi et grande hâte pour tous d'enchaîner demain, de manière plus raisonnable (2h00 de ski demain matin, contre 3h30 aujourd'hui.)

Au retour des pistes, tout le monde a filé à la douche et s'est rhabillé en ''civil'' afin de rejoindre l'une des salles de classe pour l'indispensable ''jeu de la montagne'' animé par Patrick Guilhot. Créé de toutes pièces par ses soins, il a permis aux élèves, divisés en quatre équipes, de découvrir en détails la faune et la flore du milieu montagnard, celles-ci en fonction des différents étagements.

Pour ce faire, rien de plus ludique qu'un plateau de jeu, un dé dont certaines faces mettent simultanément au défi les quatre équipes, et des vignettes représentant les plantes, les arbres, les mammifères, les oiseaux... Chaque vignette vient se placer sur le plateau par-dessus une case définissant l'élément découvert. Au terme du jeu Patrick a proposé aux élèves de jouer à ''The Voice'' en identifiant les cris de différents animaux du milieu montagnard, diffusés par ses soins.

Une leçon de géographie, de vocabulaire et de culture générale en 3h00 qu'on ne voit pas défiler.

Le bon moment passé avec Patrick s'est prolongé après le repas, puisqu'il est resté sur place pour nous conter des histoires ayant pour trame l’environnement montagnard. C’est dans une ambiance feutrée où les bougies ont remplacé les néons de la salle de classe que Patrick nous a demandé de nous installer en compagne des copains de Loctudy. Le silence et l’attention des enfants durant près d’1h15 témoignent de la qualité de la prestation de notre invité.

Demain: ski, visite du musée de la vieille douane à Châtel et visite de cette station.

12 commentaires

sam.

20

janv.

2018

La neige !

Hier soir, un peu avant la pluie, les CM se sont donné rendez-vous sur le parking d'Intermarché pour vivre enfin ce que tout élève de l'école Notre Dame du Menez-Hom attend encore plus que le retour du Père Noël chaque 25 décembre: la classe de neige !!!

Conduits par leurs parents (certains anxieux pour leur aîné(e), quelques-uns habitués et donc peu inquiets pour leur cadet(te) et d'autres enfin aussi excités que leurs enfants car s'étant désignés volontaires pour accompagner la cuvée 2018), ils ont embarqué au sein du car lorsqu'une forte pluie leur a indiqué qu'ailleurs elle savait se transformer en neige...

Premier arrêt à Quimper vers 20h15 afin d'accueillir au sein du car les copains de Loctudy (11 élèves du CP au CM2 et leurs 2 accompagnatrices, dont leur enseignante et directrice Elodie Losq, qui travailla chez nous en 2012-13) et nous pouvions enfin nous lancer à destination de La Chapelle d'Abondance...

Ah ben non, quelqu'un manquait à l'appel, et pas n'importe qui: Yannick ! Arrivé sur l'aire de covoiturage au moment où les dernières demoiselles de Loctudy montaient à bord, il fit de même in extremis. Nous ne le connaissons que trop pour savoir qu'il n'aurait aimé rater pour rien au monde cette bulle d'air pur et vivifiant que seule la montagne sait offrir... Bien joué Yannick !

Après un pique-nique avalé sur l'aire de Marzan, et quelques kilomètres de ''loup'' entre élèves afin de bien se fatiguer, nous avons repris la route devant un film (''Le dîner de cons'') qui rien qu'à son titre a déjà rendu hilare la moitié du car. L'autre moitié choisit, elle, trop impatiente de voir la neige, de se dire ''en dormant ça passera plus vite''. Et pour dormir, chacun sa méthode !

Au réveil, nous avons partagé le petit-déjeuner à Jasseron.

Puis nous avons repris la route pour 3 ultimes heures, dont la dernière concernait la montée de Thonon à La Chapelle d'Abondance. Notre destination finale fut atteinte à 12h45.

A peine le temps de garer le car que Madame Cruz, de la Costa Nuova nous montrait la direction du restaurant pour un premier repas en forme de prise de repères.

 

Le repas terminé, l'après-midi a filé à un rythme endiablé.

Installation dans les chambres tout d'abord au 2ème étage dans l'aile sans ascenseur. Courageux furent les papas qui montèrent toutes les valises, y compris celles de Loctudy, dont les élèves sont logés au 4ème étage, puis qui partirent à la recherche de certaines de nos valises arrivées chez Loctudy, puis qui leur rapportèrent certaines de leurs valises arrivées chez nous... le souk !

 

Puis il a fallu filé rapidement pour essayer et récupérer le matériel de ski au pied de l'hébergement.

Puis vint le moment tant attendu: ''jeux dans la neige''.

Les après-ski de Léna remplacés, puis le cadre du jeu posé, et la photo prise pour la presse par notre chère @nny, beaucoup se sont mis à l'assaut de Yannick, d'Hervé, de JR (notre chauffeur qui avait disparu) ou d'autres se sont mis en tête de faire la plus grosse boule de neige au monde impossible à faire rouler au final, car plus grosse boule de neige au monde, bein ouai... Mais si on n'a jamais joué dans la neige, on ne peut pas le savoir ça !

Beaucoup de plaisir, beaucoup de neige, quelques pleurs de mauvais joueurs mais vite requinqués, et pas mal de tirs sournois de la part des adultes (G... notamment).

Au terme de cette partie de plaisir, tout le monde à savouré la douche attendue depuis le matin, avant de se rendre au dîner lors duquel nous avons tiré les rois.

Pas de déçus sur la table des parents, grâce à l'ingénieuse idée de notre éducateur sportif plein de ressources de truffer chacune de leur part d'un morceau de cornichon en guise de fève. Une tradition plonévézienne (du Faou, entendons-nous), apparemment.

Nous adressons, avant d'aller nous coucher, nos pensées à Josée.

Bonne nuit et à demain, pour les premiers cours de ski (matin et après-midi !)

Demain: premiers cours de ski, jeu de la montagne et soirée contes avec M. Guilhot...

PS: notre hôte, madame Cruz nous a informés d'un coup de téléphone d'une maman (dont elle n'a pu nous donner l'identité), ''remontée'' selon elle de ne pas avoir eu de nos nouvelles plus tôt dans la journée. Les parents sur place témoigneront à tous ceux restés en Bretagne de la difficulté de trouver une minute dans l'emploi du temps des organisateurs pour pouvoir le faire, notamment un jour d'arrivée, sans parler des difficultés de connexion à internet, dont nous n'avons eu les identifiants qu'en fin d'après-midi. Nous avons, Hervé et Marina, appelé pour la première fois depuis le départ nos familles vers 21h15 ce soir...

Aussi je rappelle l'information qui a été transmise à toutes les familles pour nous joindre en cas de problème: nous transmettre un mail par le biais de ce site internet que nous recevons sur notre téléphone et auquel nous pouvons répondre dans un délai raisonnable.

Alors vous pouvez lire ici depuis plusieurs minutes, peut-être sans mesurer le temps que cela prend à ses rédacteurs, que tout va bien pour les élèves. Pour les organisateurs aussi. Merci.

Lire la suite 62 commentaires